Atableavecjulie

Le triporteur : une tendance sur le marche

Cela semble être la tendance du moment. Savoir comment mettre en place un Food Bike peut donc être une excellente option pour ceux qui veulent créer leur propre entreprise et n’ont pas assez de capital pour démarrer un Food Truck. Vous voulez en savoir plus ? Continuez à lire !

Comprendre le concept de triporteur

Avant de discuter plus en profondeur de la manière de mettre en place un food bike, il est important de bien connaître le modèle économique. Un VTT n’est rien d’autre qu’une version miniature de la structure d’un camion, évidemment adaptée aux limites qu’offre le véhicule. En fonction de ces limites, l’approche commerciale est légèrement différente de celle des food trucks. En effet, il est très difficile de servir des plats plus sophistiqués avec une structure limitée, mais cela n’enlève rien au segment de la restauration rapide. Le triporteur gagne en termes de mobilité. En étant un véhicule plus léger, un triporteur café par exemple, peut se rendre dans des endroits auxquels une remorque aurait difficilement accès.

Il est important qu’avant de réfléchir à la manière de créer un food bike, vous compreniez le concept de l’entreprise, afin de pouvoir vous concentrer sur le produit. Ensuite, considérez sa structure qui sera nécessaire, et évidemment sur l’investissement.

Le premier conseil sur l’installation d’un triporteur

La première étape de la mise en place d’une food bike réussie consiste à identifier très précisément le public que vous souhaitez atteindre et ses besoins. Cela vous sera utile pour définir vos produits, le type de vélo dont vous aurez besoin, l’emplacement du food bike et même la manière dont vous ferez la publicité de votre entreprise.

Le public de consommateurs d’un food bike est très différent de celui des food trucks. Alors que dans le cas des camions, la cible est constituée par les personnes à la recherche d’un repas complet. La restauration à vélo se concentre sur la restauration rapide, les snacks, les friandises telles que les sucreries et même les boissons.

Définissez votre produit à vendre dans votre food bike

Après avoir défini le public cible de votre vélo d’alimentation, il est maintenant temps de déterminer les produits que vous allez proposer. Vous serez peut-être surpris de parler du produit qui sera proposé lors de votre repas de vélo avant de parler du vélo lui-même.

Cela est dû au fait que c’est ce choix qui déterminera le modèle de vélo à acheter. Par conséquent, passez autant de temps que nécessaire pour définir cette étape, car elle définira plusieurs points de votre projet. Pour ceux qui veulent savoir comment assembler une bicyclette réussie, voici peut-être la suggestion la plus précieuse de toutes : ne pas compliquer le produit.

Proposez un produit simple, de préférence prêt à l’emploi, comme des sucreries, des salades, des boissons et des sandwichs. N’oubliez pas que les ressources de préparation d’un triporteur sont très limitées. Une tendance très claire sur ce marché est  le fait de travailler avec des produits connus, mais différenciés, comme les gourmandises, les brownies, les sandwichs prêts à l’emploi sophistiqués et autres délices bien préparés et présentés.

Le triporteur : une tendance sur le marche
Retour en haut